Benelux logo
Greek logo

Paroisse de Barbe à Charleroi

Rue de Montigny 110 - 6200 Châtelineau

Adresse de l‘église: Rue de Montigny 110 – 6200 Châtelineau. Τηλ. +32.71/38.60.04.

Recteur: Oikonomos Nikolaos Arvanitopoulos. Adresse: Allée des Rossignols 54 – 6200 Châtelineau. Τél.: +32.474/49.63.31. E-mail: [email protected]

Horaire des offices:

Vêpres: chaque samedi et veille de célébration de la Divine Liturgie à 17h00.

Mâtines et Divine Liturgie: les Dimanches et grandes fêtes 9h00 -11h30, les jours de semaine en fonction du programme de la Paroisse.

Bureau: tout au long de la semaine sur rendez-vous.

Chantres: Oikonomos Nikolaos Diakostavrianos et M. Panagiotis Basinas.

Conseil paroissial: Oikonomos Nikolaos Arvanitopoulos, Mesdames Argyro Kotsopoulou et Evangelia Dikaiou, Messieurs Kyriakos Synaplidis, Sevastos Koukouvas, Georgios Sarafianos, Nikolaos Diakodimitris, Emmanouïl Pontikos, Angelos Tomanos, Theodoros Simos, Gerasimos Koukouvas, Georgios Apostolou, Theologos Deligiannis, Ioannis Petrakis et Dionysios Trikilis.

Fabrique d’Eglise: Oikonomos Nikolaos Arvanitopoulos, Messieurs Kyriakos Synaplidis, Sevastos Koukouvas, Theologos Deligiannis, Georgios Sarafianos, Angelos Tomanos, Theodoros Simos, Georgios Apostolou.

Caisse d’Entraide: Mmes Maria Trikili, Maria Karakatsani, Chryssoula Sarafianou, Mairi Tomanou, Anatoli Cherouli, Kyriaki Perchanidou et Argyro Kotsopoulou.

Bibliothèque de prêt: dans la salle d’entrée de l’église.

Catéchisme: sous la responsabilité du prêtre.

Responsable Jeunesse: M. Iakovos Potejko

PAROISSE DE SAINTE BARBE – CHARLEROI

Dès la fin de l’année 1955 jusqu’au début de l’année suivante commencent à arriver les premiers travailleurs sous contrat entre la Grèce et la Belgique, qui s’installent dans toutes les régions minières du pays, avec la clause de travailler cinq années consécutives dans les charbonnages, pour obtenir ensuite le droit au travail dans d’autres domaines.

Dans un premier temps, ce fut un prêtre d’origine serbe père Tchedomir Ostojic (ROCOR) qui desservait les besoins spirituels des grecs de la région de Charleroi, dans un lieu de culte qui existe encore aujourd’hui Chaussée de Charleroi, à Montignies-sur-Sambre. Ensuite le Métropolite Athénagoras (Kavadas) de Thyateire chargea l’Archimandrite de l’époque, Emilianos Timiadis, futur Métropolite de Silyvrie, de s’occuper des besoins liturgiques des paroisses d’Anvers et de Bruxelles et, dans la mesure du possible, des mineurs du sud de la Belgique.

Le 8 août 1956 se produisit le terrible incendie dans le charbonnage du Bois du Cazier à Marcinelle tuant 360 mineurs de différentes nationalités, dont 7 personnes de nationalité hellénique. L’office mortuaire fut célébré par l’Évêque Iakovos (Virvos) d’Apameia, Évêque auxiliaire de l’Archevêque de Thyateire, et l’Archimandrite Emilianos Timiadis.

Suite à la demande du Vicaire Épiscopal pour la Belgique et les Pays-Bas, l’Archimandrite Emilianos Timiadis, le Patriarcat Œcuménique décida d’envoyer des prêtres pour desservir les chrétiens et pour créer des paroisses. Le 24 décembre 1956, l’Hiéromoine Anthimos Drakonakis fraîchement diplômé de l’Institut de Théologie de Chalkis et futur Evêque de Denver, devint vicaire de la Paroisse de Charleroi. La première Divine Liturgie fut célébrée dans l’actuel bureau de l’église de Châtelineau, des draps ayant été utilisés comme iconostase. Grâce à ses démarches, on obtiendra une grange à pommes de terre qui sera transformée aux frais des mineurs en lieu de culte consacré à Sainte Barbe, protectrice en Belgique des mineurs.

Le 22 Novembre 1957 arrive en Belgique l’Hiéromoine Panteléimon Kontogiannis, également diplômé de l’Institut de Théologie de Halki et futur Métropolite de Belgique. Tous deux desservent la Paroisse de la Province du Hainaut, le premier couvrant la région de Charleroi à Namur, et le deuxième de Trazegnies à Tournai. Mais il y a une grande insuffisance d’infrastructures, telles qu’églises, centres spirituels, écoles. Le prêtre court  de village en village, de l’hôpital à la prison, de maison en maison pour la célébration des différents offices en plein air, dans des baraquements, dans des églises catholiques, là où c’était possible ! Il célébrait plusieurs offices le même jour, transportait la Divine Communion aux fidèles, baptisait par dizaines les enfants dans des bassines en plastique, consolait les affligés et les souffrants,  soutenant les émigrés dans tous leurs problèmes.

En mai 1960, en raison d’un afflux important de grecs en Allemagne, l’Archevêque de Thyateire muta l’Archimandrite Anthimos Drakonakis dans ce pays, et l’Archimandrite Panteléimon Kontogiannis se retrouva seul à assumer la charge pastorale de toute la Province du Hainaut.

Le 4 décembre 1957, l’Evêque Meletios (Karambinis) de Régio, futur Métropolite de France, inaugure l’église de Sainte Barbe à Châtelineau, qui toutefois n’était pas encore propriété de la Paroisse. Après la division de l’Archevêché d’Europe Occidentale avec comme siège Londres, la Belgique fut rattachée à l’Archevêché de France. Cela n’a cependant pas énormément modifié la situation générale. Les prêtres ne s’occupaient pas uniquement des célébrations liturgiques, mais assistaient leurs compatriotes surtout dans le domaine de la communication (en tant qu’interprètes) et dans leurs démarches et obligations auprès des autorités, car il n’y avait pas à l’époque de services consulaires officiels grecs. Ils sont à la fois catéchistes et instituteurs, enseignant aux enfants grecs la langue maternelle. Notons que bien avant l’envoi par la Grèce d’enseignants détachés, on trouvait dans les Provinces du Hainaut et de Namur, 15 écoles hébergeant une population de 800 élèves et fonctionnant les après-midis avec des instituteurs volontaires, sous la direction des prêtres. Mais le principal intérêt des prêtres se concentraient sur l’organisation des paroisses et l’acquisition de lieux de culte.

Le 17 juin 1968, l’église de Sainte Barbe à Châtelineau est achetée et commence alors sa restauration avec l’aide des fidèles. Le résultat en est une très belle église, fierté et honneur pour les chrétiens de la région, puisqu’elle existe grâce à leur foi, leurs efforts et leurs offrandes. Quiconque avait connu l’église de Sainte Barbe à Charleroi au moment où elle a été achetée et la visite maintenant est vraiment étonné de voir le changement opéré. Tout l’ensemble, église, parvis et habitation est à présent propriété de la paroisse. En 2005, une restauration intérieure complète de l’église lui a conféré son aspect actuel.

CLERGE
Archimandrite Anthimos Drakonakis : 1956 – 1960
Archimandrite Panteleimon Kontogiannis : 1957 – 1974
Sakellarios Nikolaos Diakostavrianos : 1974 – 2010
Oikonomos Nikolaos Arvanitopoulos : 2002 – ….

Recteur:

Oikonomos Nikolaos Arvanitopoulos

Τél.: +32.474/49.63.31

E-mail: [email protected]