Benelux logo
Greek logo

Paroisse de l’Annonciation de la Mère de Dieu à Anvers

Jan van Gentstraat 11 – 2000 Antwerpen

Adresse de l‘église: Jan van Gentstraat 11 – 2000 Antwerpen.

Recteur: Archiprêtre Angelos Kamalidis. Adresse: ter Rivierenlaan 153-2100 Deurne–Antwerpen. Τél.: +32.3/325.98.63, Mob.: +32.494/13.99.67. E-mail:
[email protected]

Horaire des offices:

Vêpres: chaque samedi et veille de célébration de la Divine Liturgie à 18h00.

Mâtines et Divine Liturgie: les Dimanches et grandes fêtes 10h00 -12h00, les jours de semaine 9h00-10h00.

Bureau: A la fin de la Divine Liturgie ou sur rendez-vous.

Chantres: Chorale sous la direction de M. Paul Dams.

Conseil paroissial: Archiprêtre Angelos Kamalidis, Mesdames Chryssoula Giakgozoglou, Evgenia Jörgensen, et Parthena Kamalidou, Messieurs Theodoros Tsionis et Paul Dams.

Fabrique d’Eglise: Archiprêtre Angelos Kamalidis, Mesdames Parthena Nicolaïdou et Sophia Tombazidou, Messieurs Stavros Zervas-Tsakos, Iossif Proïos et Andreas Protogeros

Caisse d’entraide: Groupe de dames sous la responsabilité du prêtre.

Catéchisme: Groupe de paroissiennes sous la coordination de Mme Sophia Tombazidou.

Responsable jeunesse: 

Librairie: Vente de livres à contenu religieux.

Salle paroissiale: Après la Divine Liturgie, les dames du groupe de la Caisse d’entraide offre du café dans la salle de l’église.

PAROISSE DE L’ANNONCIATION DE LA MÈRE DE DIEU – ANVERS

La Paroisse de l’Annonciation de la Mère de Dieu à Anvers est la plus ancienne en Belgique. Elle a été fondée le 3 février 1900 surtout par des commerçants et des marins, qui étaient soit résidents, soit de passage en raison de l’importance du port.

Le «Codex de l’Église Orthodoxe à Anvers» mentionne: «Suite à l’accord conclu entre Mr Christos Nikolaïdis, originaire de Constantinople, vice-consul de Grèce, le commerçant à Anvers Alexandre Topalis, originaire de Corfou, et Andréas Lapatas de Spetses, fidèles membres de cette paroisse, et dans l’unanimité de toute la paroisse Orthodoxe Grecque, a été décidé d’un commun accord la création d’une Église Orthodoxe Grecque à Anvers sous la protection de la Mère de Dieu et honorée par l’appellation: ‘L’Annonciation de la Mère de Dieu’».

 Le 19 février 1900, les pieux chrétiens de la paroisse et les marins grecs du port d’Anvers, avec leurs contributions personnelles, réalisaient leur ardent désir, en achetant un terrain de 95,84 m2 situé à la rue Jan Van Gentstraat 5 à Antwerpen et en créant la première église de ‘L’Annonciation de la Mère de Dieu’, avec une habitation au premier étage pour le prêtre.

Comme la somme rassemblée lors des collectes et des offrandes ne couvrait pas le prix d’achat et la construction du bâtiment, Mr Christos Nikolaïdis prêta un montant de 12.000 francs belges majoré d’un intérêt légal de 4%, mais remboursé progressivement au rythme des collectes et des revenus de l’église. Par mesure de sécurité, il fit consigner le terrain et le bâtiment par acte notarial en son nom! L’église fut édifiée et le 9 décembre 1900,  l’Archimandrite Gennadios Themelis, originaire de Kalymnos, envoyé depuis le 17 juin de la même année par la Grande Église Mère du Christ, le Patriarcat Œcuménique, en célébra l’Ouverture en tant que son premier recteur.

Les objets de culte et les icônes ont été offerts par les pieux orthodoxes et marins de passage, ainsi que par d’autres grecs patriotes. Par exemple, monsieur Maraslis, grand patriote séjournant à Odessa de Russie, a offert l’Évangéliaire, diverses icônes et calices; monsieur Constantin Ballanos, le grand chandelier suspendu; monsieur Ioannis Lymberopoulos, le baptistère en cuivre; monsieur Christos Nikolaïdis, deux chérubins-ailés. Les frères Rallis de Londres contribuèrent financièrement, tandis que Monsieur G. Grasis offrait un habit sacerdotal brodé d’or.

Lors de la première collecte, 48 donateurs ont offert 4.263 francs belges. Les contributions suivantes au cours de l’année rapportèrent encore 2.828 francs belges. Les revenus récoltés par les collectes, les quêtes de la paroisse et les dons éventuels de marins grecs de passage, couvraient les besoins de l’église et le salaire du prêtre.

Le 10 octobre 1910 Monsieur Christos Nikolaïdis, alors vice-consul honoraire de Grèce à Anvers, propriétaire du terrain et du bâtiment par contrat notarial et ayant été remboursé intégralement, céda le tout à l’État grec. Le document d’acceptation de la donation par l’État grec porte les références N° 19.531/novembre 1910. En échange monsieur Nikolaïdis obtenait l’exclusivité du ravitaillement en carburant des bateaux grecs qui passaient par le port d’Anvers, sous la recommandation des ministères compétents de l’État grec. Le bureau en question fonctionna jusqu’en 2006; il a alors été vendu par les héritiers de monsieur Nikolaïdis à une entreprise d’intérêts allemands.

Cet acte provoqua les réactions justifiées dans la paroisse, puisque l’État grec acceptant la donation, ne prenait aucune autre responsabilité assumée par les grecs d’Anvers, comme l’entretien du bâtiment, les taxes, le salaire du prêtre, etc. Le prétendu donateur voulant calmer les esprits et s’étant assuré de la représentation des bateaux, imposa à tout navire de passage par Anvers la contribution de 50 dollars pour les besoins de la paroisse, puisque les apports des fidèles ne pouvaient entretenir son fonctionnement et le séjour du prêtre dans la ville d’Anvers. Et lorsque se présentaient des problèmes de réparations ou autres, que la petite paroisse ne pouvait assumer, le donateur, de son vivant, trouvait des solutions diverses pour s’en acquitter, à travers les navires ou les compagnies maritimes. L’Archimandrite Gennadios Themelis (1900-1914) laissa à l’église la plus grande partie de son héritage.

Cette église a fonctionné jusqu’à la fin de 1948, ayant cependant subi d’importantes détériorations. L’année suivante l’église fut démolie et reconstruite sur le même terrain à la rue Jan van Gentstraat 5, un peu plus grande que la précédente. À partir de 1975, il s’avéra indispensable de trouver un terrain pour construire une autre église et les annexes pour les besoins accrus de la paroisse, en raison de l’augmentation des grecs arrivés dans la région. Dès 1999, la situation devint urgente, le vieux bâtiment présentant des signes de déconfitures vitales. L’église n’avait pas les moyens d’y faire face,  l’héritage du père Gennadios Themelis, ayant été dépensé inutilement – investissements dans des immeubles sans rapport avec la paroisse d’Anvers, sous la supervision de diplomates grecs en service dans la ville (1985-1994) et sans aucune référence à quelque autorité ecclésiastique que ce soit). De surcroît, c’est à partir de ce moment que cessa la cotisation des 15 dollars versés par l’Association des Armateurs Grecs pour chaque bateau accostant au port d’Anvers.

A cause de ces difficultés et des détériorations accumulées du bâtiment, surtout suite à la démolition d’autres vieux bâtiments du quartier, envisager la reconstruction de l’église par ses propres moyens fut impossible. Il y eut parfois des propositions d’entreprises de construction, mais elles furent bloquées par divers départements de l’Administration grecque, l’immeuble étant depuis 1910 propriété de l’État grec. Finalement, l’Assemblée Générale de janvier 2005 décida à l’unanimité d’accepter la proposition de l’Entreprise de construction Fico N.V. qui se chargeait de la démolition et reconstruction de l’ensemble où se trouvait la paroisse, et qui à l’intérieur de la nouvelle construction accorderait une plus grande place pour l’église, avec une salle paroissiale correctement équipée, un bureau et une habitation du prêtre, deux places de parking au sous-sol et une petite remise.

Le comité paroissial et le Métropolite à l’époque Panteleimon de Belgique adressèrent une demande par écrit à l’Ambassade Hellénique de Bruxelles. La Chargée d’affaires de l’Ambassade de l’époque, madame Vassiliki Dikopoulou, s’empressa d’introduire la demande aux Autorités Grecques, et les responsables désignés des divers Ministères, messieurs Spyropoulos, Treklis et Emmanuel signèrent les actes notariés de démolition et ensuite de reconstruction de l’église, permettant ainsi à l’œuvre de démarrer.

La progression des travaux fut assurée, outre par les services officiels grecs et madame Helène Michalopoulou de l’Ambassade Hellénique de Bruxelles, successeur de madame V. Dikopoulou, également par le recteur père Angelos Kamalidis et le comité paroissial. Monsieur Joseph Proïos, en particulier, président de la fabrique d’église, y consacra un temps précieux, lui-même ainsi que le personnel de son entreprise ”Proïos Maritime” ayant aidé à l’aboutissement du travail administratif avec l’entreprise Fico et surveillant de près la reconstruction. L’adresse de la nouvelle Église resta identique à la précédente, Jan van Gentstraat 11 à Antwerpen, face au Palais de Justice de la ville. Le bien fut remis en 2009 au comité composé du recteur, du président du comité paroissial et de l’ingénieur compétant.

La fête solennelle de l’église est célébrée le jour de l’Annonciation, mais également le jour de Saint Nicolas, protecteur des marins.

La plupart des prêtres de la paroisse, en plus de leurs devoirs sacerdotaux, avant que l’État grec ne prenne en charge les écoles de langue maternelle, enseignaient aux enfants grecs la langue maternelle et la religion dans la salle au-dessus de l’église, distillant dans les jeunes âmes les indestructibles valeurs de notre tradition grecque orthodoxe.

En 1986, une Œuvre de Charité sous l’égide de l’église est créée. Elle n’a pas cessé de contribuer au travail philanthropique de la paroisse au travers de diverses activités (expositions d’icônes, projections de diapositives avec thème le Mont Athos, représentation de chorales byzantines dans la Cathédrale catholique de la ville et dans l’église Saint Paul, les années 1982, 1985, 1987, 1990, 1993, 2000).

Jusqu’en 1990, la paroisse était au service de tous les Orthodoxes de la ville, en plus des grecs, les serbes, russes, ukrainiens, bulgares, roumains et autres, et elle aidait avec les fonds de l’Œuvre de Charité les réfugiés arrivés en ville à cause des graves troubles dans leur pays.

CLERGE
Archimandrite Gennadios Themelis :             1900 – 1921
Archimandrite Patrikios Konstantinidis :       1921 – 1952
Archimandrite Emilianos Timiadis :              1952 – 1959
Archimandrite Séraphim Patsios :                  1959 – 1969
Prêtre Georgios Kritsepis :                             1970 – 1980
Archiprêtre Angelos Kamalidis :               1980 – …..

Recteur:

Archiprêtre Angelos Kamalidis

Τél.: +32.3/325.98.63, Mob.: +32.494/13.99.67.

E-mail: [email protected]