Benelux logo
Greek logo

Paroisse des Saints Archanges à Ixelles

Rue de Stassart 92 – 1050 Bruxelles

Adresse de l‘église: Rue de Stassart 92 – 1050 Bruxelles. Tél. +32.2/502.27.88 E-mail: [email protected]

Site web: www.enoria.be

Recteur: Protopresbytre du Trône Oecuménique Stavros Triantafyllou. Adresse: Avenue du Diamant 166, bte 5 – 1030 Bruxelles. Τél.: +32.2/736.86.59 Mob. +32.475/96.34.89. E-mail: [email protected].

Bureau: Jours et heures d’ouverture: sur rendez-vous

Horaire des offices:

Vêpres: chaque samedi et veille de célébration de la Divine Liturgie à 17h30.

Mâtines et Divine Liturgie: les Dimanches et grandes fêtes 9h00 -11h45, les jours de semaine 9h00-11h00.

Bénédiction des eaux: le premier samedi du mois, après l‘office des Vêpres.

Confession: sur rendez-vous.

Chantres: messieurs Georgios Antoniou et Antonios Katriasianakis.

Sacristain: M. Georgios Sarantidis.

Conseil Paroissial: Protopresbytre du Trône Oecuménique Stavros Triantafyllou, Mesdames Paschalina Kechagia,Eleni Stika et Messieurs Dimitrios Aslanidis, Konstantinos Atsalis, Charalambos Doxopoulos, Dimitrios Mamaïs, Konstantinos Maniatis, Vassilios Melekopoglou , Vasilios Chrysafidis, Dimitrios Papatheofanous et Neophytos Melekopoglou.

Fabrique d’Eglise: Protopresbytre du Trône Oecuménique Stavros Triantafyllou, Mesdames , Eleni Stika et Messieurs Dimitrios Aslanidis, Dimitrios Mamaïs.

Une exposition permanente de livres et d’icônes est accessible au Centre Paroissial, avec possibilité de s’y procurer livres, icônes, …

Catéchisme: chaque Dimanche, à la fin de la Divine Liturgie dans une salle spécifique et sous la responsabilité d’un groupe de dames de la paroisse composé de Mmes Polyxeni Athanasopoulou, Théodora Antoniou, Garyphalia Prepoutsidou, Myrsini Stamou, Georgia Tsaklaganou.

Biobliothèque de prêt: Enrichie constamment de nouveaux livres, elle se trouve dans la salle de catéchèse sous la responsabilité du groupe de catéchèse.

Fraternité des Dames Hellènes: la Fraternité des Dames Hellènes fut fondée en 1926 avec comme objectif l’organisation et le fonctionnement d’une église orthodoxe hellénique. La création et l’organisation de la première église à Bruxelles à la rue de Stassart 92 – 1050 Ixelles, connue de tous sous l’appelation «petite église» est son oeuvre. Elle a également developé toutes ces années une activité philanthropique notable et notoire tant sur le territoire local qu’en Grèce. Son oeuvre aujourd’hui est immense.

L’actuel Conseil d’Administration se compose de Mmes Constantia Metaxaki(Présidente), Sotiria Daskalaki (Secrétaire), Kriti Papadaki (vice-Présidente), Maria Gourni (Trésorière), Eleni Kontopou, Victoria Papadaki et Evgénia Papadimitriou.

Conseil Paroissial: Après la Divine Liturgie la Fraternité des Dames Hellènes offre du café dans la salle à l’étage. Cette salle se prête aussi aux fidèles pour des réceptions et des cérémonies.

PAROISSE DES SAINTS ARCHANGES MICHEL ET GABRIEL – IXELLES

La Paroisse a été officiellement créée en 1926 sur l’initiative de la ‘Fraternité des Dames Hellènes de Bruxelles’. Cependant, les efforts pour fonder une paroisse grecque orthodoxe à Bruxelles sont bien plus anciens et sont dus au recteur d’Anvers de l’époque, Archimandrite Gennadios Themelis. Ce dernier avait essayé d’organiser une communauté hellénique à Bruxelles, dans le but d’y fonder ultérieurement une paroisse. Grâce à lui, les Grecs de Bruxelles ont créé en 1906 la ‘Communauté Orthodoxe Hellénique de Bruxelles’, soumettant ses statuts pour approbation à la Grèce. Cette communauté fut dissoute en ne laissant aucune trace. En 1920, deux autres associations grecques furent fondées à Bruxelles, mais malgré leurs efforts, aucune ne devait réussir à s’organiser en paroisse. Le vicaire d’Anvers de l’époque, l’Archimandrite Patrikios Constantinidis, demanda l’aide des Dames Hellènes de Bruxelles. Douze d’entre elles répondirent à l’appel du prêtre et créèrent le 1er juin 1926 la ‘Fraternité des Dames Hellènes’ destinée à constituer l’entité morale exigée par la loi pour l’achat d’un bâtiment qui servirait de lieu de culte.

Le document fondateur de la Fraternité daté du 8 janvier 1926 a été signé par l’Archimandrite Patrikios Constantinidis et Mesdames Irène Antonopoulos, Eleni. Antonopoulos, V. Tzanis, A. Kampouropoulos, M. Karapanagiotis, G. Klimis, K. Klimis, F. Karousos, Yp. Zirinis, E. Arzoglis, S. Chatzidotis, Eleni. Papadimitrios, E. Kyriazis, M. Tomprov, D. Garipis, I. Arzoglis et Irida Tombrov.  Dans l’introduction, les statuts précisent : « Aujourd’hui, vendredi 8 janvier de l’an de grâce 1926, les dames grecques soussignées se sont réunies à 17 heures dans la salle de la Société Belge d’Études de Grec Moderne à Bruxelles, à l’invitation du recteur de l’église orthodoxe grecque à Anvers, Archimandrite Patrikios, et ayant entendu, après la communication dudit Archimandrite Patrikios, la lecture de la lettre encyclique de Son Eminence le Métropolite Germanos de Thyatire concernant la fondation d’une maison de prière, ont décidé unanimement de réaliser cette oeuvre sacrée… ». Les statuts fondateurs ont été publiés en français au Moniteur Belge 482 du 10 juillet 1926.

Les membres inscrits à la Fraternité atteignirent bientôt le chiffre de 40. Leur premier souci fut de décider des actions qui récolteraient les montants nécessaires à l’édification d’une église. Grâce aux dons des membres de cette petite paroisse grecque, la somme – honorable pour l’époque- de 170.000 francs belges fut récoltée. Avec ce montant, le 7 février 1933 la Fraternité acheta sur la commune d’Ixelles (Bruxelles), rue de Stassart 92, un bâtiment de trois étages, dont le rez-de-chaussée fut transformé en église consacrée aux Saints Archanges Michel et Gabriel; le premier étage étant utilisé comme école et les deux autres comme demeure du prêtre et bureaux de la paroisse.

Au mois d’avril de la même année, l’Archevêque Germanos de Thyateire inaugura l’église, en présence, outre les membres de la Fraternité, du chargé d’affaires de l’Ambassade de Grèce, de l’Ambassadeur de Bulgarie, du représentant de l’Église russe. Le marchand I. Klimis fut le parrain de l’église. La Fraternité s’est chargée de l’entretien de l’église et de la rémunération du prêtre qui venait occasionnellement d’Anvers pour célébrer. Durant l’occupation allemande, la petite église a été enrichie d’une iconostase apportée à Bruxelles depuis la Grèce, dont les icônes ont été peintes par le célèbre iconographe Dimitrios Pelekasis.

Outre le but principal de l’acquisition d’une église, la Fraternité avait fixé comme objectif de porter assistance aux compatriotes Grecs qui étaient dans le besoin.

Après la fin de la guerre, la paroisse est revenue à ses rythmes antérieurs. Elle est restée sous le contrôle de la Fraternité des Dames Hellènes, dont les membres jusqu’en 1944 ne dépassèrent pas les 47, mais qui s’accrurent progressivement. En 1950, on comptabilisait 82 membres.

La situation ecclésiastique en Belgique changea totalement durant les décennies suivantes. Après la guerre, la Belgique fit venir massivement une main-d’œuvre pour l’extraction du charbon. Le contrat entre la Belgique et la Grèce pour l’embauche d’ouvriers grecs a été signé en 1957. Mais déjà en 1955 des ouvriers grecs commencèrent à venir.

Le Conseil ecclésial des Dames, avec le soutien des recteurs de paroisses, s’organisa pour aider les Grecs qui, après 1962 affluaient des provinces de Belgique vers la capitale, pour y trouver un avenir meilleur et s’éloigner du dangereux travail dans les charbonnages. L’assistance apportée aux familles pauvres, les visites dans les hôpitaux et dans les prisons, les traductions, l’enseignement de la langue grecque, sont des actions qui furent couronnées de succès. Très souvent, la Paroisse de Stassart aidait des étudiants, envoyait des paquets avec des médicaments, des aliments et des vêtements en Grèce. Grâce à des collectes, elle vint en aide à la Croix Rouge grecque, aux victimes de séismes, assista des malades venant de Grèce pour être hospitalisés en Belgique, etc.

Comme l’arrivée d’immigrés grecs à Bruxelles durant les années 1950 rendait l’église trop petite, le Métropolite Meletios de France, juridiction dont la Belgique constituait l’Exarchat, réussit à ce qu’on puisse céder aux Grecs la grande église des Jésuites flamands située avenue de Stalingrad 34. Cette dernière remplaça, comme église paroissiale, celle de la rue Stassart, avec l’obligation à la Fraternité d’entretenir les deux églises. À cet heureux aboutissement, ont principalement contribué à l’époque l’Archidiacre du Métropolite de France, le père Stéphanos Charalambidis (aujourd’hui Métropolite de Tallinn et de toute l’Estonie) et l’Archimandrite Panteleimon Kontogiannis (futur Métropolite de Belgique), envoyé en 1957 par le Patriarcat Œcuménique pour desservir les immigrés grecs habitant le sud de la Belgique et le nord de la France. La première Divine Liturgie a été célébrée le dimanche des Rameaux de l’année 1965 en l’église de l’avenue de Stalingrad.

En 1969, avec la création de l’Archevêché de Belgique, le premier Métropolite Mgr Emilianos Zacharopoulos utilisa le premier étage du bâtiment de la rue Stassart comme bureau de la Métropole nouvellement constituée.

Au cours de l’année liturgique 1973, l’église de l’avenue de Stalingrad est devenue église paroissiale à la place de celle de la rue Stassart, dans laquelle n’étaient célébrés que des offices en semaine et des sacrements. Une querelle entre le Métropolite Emilianos et la Fraternité des Dames Hellènes entraîna la fermeture de l’église de la rue de Stassart en 1974.

La restauration du bâtiment de l’église historique débuta en 1982 avec l’élection de l’Evêque Panteleimon Kontogiannis comme Métropolite de Belgique. La Fraternité des Dames Hellènes de Bruxelles céda alors le bâtiment de la rue de Stassart à l’Archevêché de Belgique. Après la reconnaissance de l’Église Orthodoxe en Belgique (1985), la paroisse désormais reconnue des Saints Archanges recommença à fonctionner à partir de 1989. Son premier recteur désigné en fut l’Archimandrite Emmanuel Adamakis (futur Métropolite de France).

La restauration de l’église terminée, l’inauguration fut célébrée le 11 novembre 1995. Dès lors, la paroisse a été réorganisée et existe jusqu’à ce jour. D’autres restaurations ont été effectuées en fonction des possibilités financières. Depuis le début de l’an 2000, une catéchèse est organisée dans une salle convenablement aménagée.

CLERGE
Archimandrite Patrikios Konstantinidis : 1926 – 1952.
Archimandrite Emilianos Timiadis, futur Métropolite de Silyvrie : 1952 – 1959.
Archimandrite Panteleimon Kontogiannis, futur Métropolite de Belgique : 1959 – 1964.
Archimandrite Savas Achilleos : 1964 – 1969.
Archiprêtre Ioachim Limnioudis : 1969 – 1970.
Archimandrite Emmanuel Adamakis, futur Métropolite de France : 1989 – 1996.
Iconomos Spyridon Antoniou : 1996 – 1999.
Archiprêtre Spyridon Apostolakis : 1996 – 2017.
Protopresbytre du Trône Œcuménique Stavros Triantafyllou : 2017 – …….

 

Recteur:

Protopresbytre du Trône Oecuménique Stavros Triantafyllou

Τél.: +32.2/736.86.59 & Mob. +32.475/96.34.89.

E-mail: [email protected].